C’est une radieuse fin de matinée d’automne, l’air est si doux que les passantes se promènent bras et jambes nus.

« J’ai bien mérité un café et une petite pause après cette matinée », décide S. en s’attablant à la terrasse d’un charmant bistrot le long du canal, non sans y avoir remarqué une jolie femme.

Il sirote son café en savourant ce moment et soupire d’aise, assez fort, sans doute, pour que sa voisine l’entende, puisqu’elle se tourne vers lui : « c’est agréable, n’est-ce pas ? Comme un moment volé à l’hiver! »

Il sourit et opine du chef en silence, tout en la détaillant distraitement : visage ouvert, robe colorée, gestes harmonieux, « à mon goût, songe-t’il, amusé. Et puis il réalise.

La gorge soudain serrée par ce qu’il vient de remarquer, il s’empresse de lui répondre. « Oui et ces moments de liberté sont précieux ! » Elle rit et lui rétorque avec malice « vous semblez en avoir besoin, quittez donc ce front soucieux quelques minutes! – Ce sera très facile en votre compagnie, répond-t’il galamment. »

Toujours souriante, elle le regarde franchement, des pieds à la tête. Elle se penche doucement vers lui et il peut suivre le mouvement de sa poitrine à travers le tissu. « Le jardin d’hiver est en cours d’aménagement, nous ne serons pas dérangés. »

Elle se lève et il la suit aussitôt, transpercé de désir par cette invitation sans équivoque.

Elle referme la porte et ils naviguent entre les jardinières, jusqu’au fond de la pièce où sont entreposés tables, sofas et fauteuils.

Il l’embrasse alors et la repousse doucement contre une belle table en chêne et commence à déboutonner sa robe par le bas.

Au troisième bouton, son sexe chaud et humide lui tombe dans la main.

« J’en étais sûr », murmure-t’il en tombant à ses genoux et en léchant et embrassant ce beau sexe offert.

Elle pousse de petits cris et s’appuie sur ses épaules, les jambes tremblantes, pour profiter de ses caresses.

Puis il la saisit aux poignets et l’assoit sur la table, jambes relevées et ouvertes et termine de déboutonner sa robe alors qu’elle se penche en arrière et se cambre sur ses coudes.

« Baise-moi, prends-moi, réclame-t’elle, suce les pointes de mes seins et baise-moi. »

Il enfile une capote et s’exécute, ouvrant son sexe humide pour la pénétrer lentement, lui arrachant un long gémissement. Tandis qu’il accélère, elle s’allonge entièrement et agrippe ses hanches. « Oh non ma jolie, c’est moi qui guide » songe-t’il en attrapant ses mains et en plaçant ses jambes sur ses épaules pour la pénétrer profondément. « Oh oui ! » Elle se pâme, elle s’offre et balbutie des mots de plaisir mais il en veut davantage.

Il se retire et pose son sexe contre son anus. Il la sens indécise, interdite. Les épines puis les roses. Il enfonce doucement son sexe en elle, tandis qu’elle retient son souffle sous la douleur. D’abord les épines, puis viennent les roses.

« Tu exagères, soupire-t’elle en s’abandonnant. » Il voit ses mains descendre sur son sexe, ouvrir les lèvres et caresser le clitoris de l’index. Il la prend plus profondément, plus fermement. Le plaisir monte d’un cran et l’envahit avec force. A présent elle s’est laissé faire et il voit son plaisir grandir. Les yeux mi-clos, elle accompagne ses mouvements en remuant les hanches et son anus semble s’enrouler diaboliquement autour de son sexe. Tout en saisissant l’une de ses épaules, il enfonce deux doigts dans son vagin pour sentir et accompagner son plaisir. Elle gémit plus fort et il sent les contractions de son vagin, de son anus serré, son index s’agite de plus en plus vite sur son clitoris et elle se cambre et s’offre autant que possible. Il sent que le contrôle lui échappe. Essayer de tenir jusqu’à ce qu’elle jouisse …

Une dernière plongée dans ce calice, un dernier baiser sur ces lèvres et ce clitoris, sur cette bouche amoureuse des plaisirs et il referme à regret, uns à uns, les boutons de sa robe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s